samedi 6 octobre 2012

Non au Démantèlement des urgences de l’Hôtel-Dieu



La santé n’est pas une marchandise

Non au Démantèlement des urgences de l’Hôtel-Dieu dans une logique marchande Non au profit contre la santé.
Nous Dénonçons et refusons les menaces et les projets de fermetures de services dans les hôpitaux parisiens
Maintien des urgences à l'Hôtel Dieu.

MOBILISATION

Les débats budgétaires pour 2013 laissent supposer à des fermetures dans les hôpitaux parisiens et notamment des urgences et le plateau technique de l’Hôtel Dieu pour établir des bureaux, un dispensaire et même un musée ..
Un hôpital actif
Les urgences de l’Hôtel-Dieu reçoivent chaque année 110 000 patients par an. Dispose d’un service de pointe pour une prise en charge immédiate des accidentés aux exposition VIH, c’est un service de pointe dans ce domaine (après une prise de risque, une rupture de capote,etc.). On y trouve un service d’Urgence medico judiciaires pour les victimes d‘agressions physiques ET sexuelles, C’est aussi le lieu d’accueil des Accidentés de la vie nocturne mais pas seulement , Ainsi s’y côtoient régulièrement des jeunes qui s’étaient bagarrées, des femmes battues, des enfants, des prisonniers , des personnes âgées qui étaient tombées par exemple. on y trouve également un service de consultations ambulatoires pour le VIH ;
Rappelons que l’Hôpital pour les habitants du centre de Paris , L’HOTEL DIEU est aussi le seul hôpital pour les 9 premiers arrondissements de Paris. 350.000 actes y sont pratiqués chaque année soit environ mille tous les jours.
Un démantèlement coûteux
la réhabilitation des locaux pour y accueillir des bureaux coûterait plusieurs dizaines voire centaines de millions d’euros à l’Assistance Publique. Enfin, le transfert des activités comme l’ophtalmologie nécessiterait des constructions coûteuses sur l’hôpital Cochin (construction d’un bâtiment ex nihilo).
Pour Défendre l’hôpital public et une médecine accessibles à tous , Pour l’abrogation des franchise médicales, Pour Faire de la prévention et du dépistage précoce des maladies la priorité . Pour Accorder une attention particulière aux populations les plus vulnérables, les malades, Les Femmes ,enfants, personnes âgées, jeunes, les personnes handicapées, Les Personnes immigrées , les personnes prostituées , les personnes sans papiers, les personnes qui font un usage de drogue, les Roms , les prisonniers …
Le service de santé , l’hôpital public et une médecine de ville accessibles à tous et toutes ;doivent être défendus pour combattre la précarité dans laquelle se trouvent de nombreuses personnes malades et handicapées.

LE MALADE EST UNE BAGNOLE

Rappelons que La franchise médicale instaurée par la loi de financement de la Sécurité sociale en 2008 sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires existe toujours. elle touche les malades, les personnes handicapées et les personnes âgées Sans compter que ces franchises s’ajoutent au 1 euro non remboursé pour les consultations chez le médecin ainsi que pour les 18 euros pour tout acte lourd supérieur à 91 euros, les déremboursements des médicaments, les dépassements d’honoraires, des participations forfaitaires non remboursables de plus en nombreuses. Rappelons que La franchise, marche comme pour la bagnole soit la franchise auto « La franchise auto, on connait : En cas de dommages, l’assureur rembourse nos frais, sauf une part forfaitaire restant, en tout état de cause, à notre charge. Et ce, « que nous soyons Crésus au volant d’une Rolls ou Tartempion, caissière à Auchan, » Donc Avec la franchise , le malade est comme une voiture, il faut payer la franchise Avant de se faire soigner.

POUR la défense de l’accès aux soins, des hôpitaux de proximité, de l’hôpital public, de la protection sociale.
CONTRE les franchises médicales, les dépassements d’honoraires, les privatisations, les plans d’austérité, la marchandisation de la santé et de l’action sociale, la casse des conventions collectives :

Partout en Europe pour des réactions populaires !

NOTRE SANTE EN DANGER
MOBILISATION

Usagers,  citoyens,  personnels. Je dis que cette fermeture de l’ Hôtel Dieu est inacceptable.
J’interpelle les élus de PARIS, Les députés , la direction générale de l'AP HP...

MARTINE LOZANO Militante associative avec MAGUY DAY


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire