samedi 21 juillet 2012

Le gouvernement doit abroger la loi HPST !

Les  établissements hospitaliers publics et particulièrement ceux de proximité sont menacés par des mesures restrictives faites sous des prétextes pas toujours crédibles, des recherches de centralisme éloignées de toute évidence de la réalité des besoins en santé publique, et,  laissant loin derrière la nécessité d’avoir des moyens décentralisés de  prévention des risques de toutes nature…


 La  loi HPST doit être abrogée, le gouvernement actuel 
détient une majorité parlementaire indiscutable !

On ne peut plus continuer dans cette dérive qui en définitive sert surtout des intérêts qui ne sont pas ceux des citoyens et citoyennes, tous usagers potentiels mais bien des intérêts particuliers... (les exemples ne manquent pas au fur et à mesure que le temps passe)…

Ce qui est tout autant grave c’est le manque d’information sur les projets, et, nous sommes plus dans une  politique du fait accompli…il est prévu pourtant dans cette loi Bachelot une certaine "démocratie sanitaire" qui vise à associer l’ensemble des acteurs du système de santé et à informer tous les usagers…essayer d’avoir des informations (surtout en temps et en heure) concernant les avis des conférences de territoires (dont le secrétariat est réalisé par l’ARS…) ce n’est pas facile, alors que ces avis  doivent être rendus publics…il y a un manque de transparence évident.

Il est temps de mettre un terme à la loi HPST.

Il est grand temps de redonner tous les moyens nécessaires à l'Hôpital public pour ses missions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire