mercredi 6 juin 2012

L'ARS d'Ile-de-france est invité à prendre des décisions plus sérieuses...

Michel Billout, Sénateur de Seine-et-Marne, a écrit le 4 avril à Claude Evin, Directeur de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France,  afin de lui demander de revoir sa stratégie à l’égard du centre médical de Forcilles. Cet établissement de santé privé à but non lucratif est spécialisé dans les soins pour les patients ayant des complications chirurgicales à la suite de cancers des voies digestives et ORL mais également dans la nutrition.

Le 25 mars dernier, le tribunal de Melun a annoncé l’ouverture d’une procédure de sauvegarde pour ce centre qui doit faire face depuis plusieurs mois à des difficultés de trésorerie. Cette mesure juridique va permettre à cet établissement de maintenir son activité et donner à ce centre un nouvel élan, une nouvelle souplesse financière que malheureusement L’ARS d'Ile-de-france lui avait refusé.

Michel Billout a reçu une réponse de Claude Evin relevant d’un exercice purement comptable et avec un nombre d’erreurs attestant manifestement d’une méconnaissance de ce dossier.

Michel Billout est donc de nouveau intervenu auprès du directeur de l’ARS en l’invitant à examiner, avec sérieux cette fois-ci la situation de cet établissement, et en prenant notamment en compte les conclusions des rapports de la HAS et de l’IGAS et à revoir sa stratégie en conséquence.

Une nécessité d’autant plus impérative que le Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS) arrêté par l’ARS, situe la Seine-et-Marne comme l’un des moins bien placés de la Région en termes de morbidité et de mortalité par cancer. La surmortalité y est même significative par rapport aux références nationales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire