vendredi 4 mai 2012

Les personnels et usagers ensemble pour la défense du Centre hospitalier d'Albi

Petit à petit les mesures font que l'Hôpital d'Albi  perd de son indépendance, son caractactère d'établissement public est de plus en plus  dégradé par l'intrusion de services privés, ainsi après une restauration privée, il est prévu de donner l'entretien des chambres à une société privée, qui commencerai dès le matin à 5 heures...?
Ce sont des emplois d'Agent des services hospitaliers qui sont directement menacés au nom du profit, et sans aucune considération de la gêne accasionnée pour les patients en commençant très tôt le matin.

La Charte du malade n'est pas respectée, et les droits des patients sont bafoués.
Quant à la société qui sera chargée de l'entretien il serait important de connaître les conditions de travail des employés, et leur formation minimale.

C'est du n'importe quoi du moment que l'on peut faire des économies sur les budgets on n'hésite pas à prendre des mesures qui vont à l'encontre des droits des patients, et surtout les Agents hospitaliers qui font leur travail au sein d'une équipe tout le long de la journée seront amenés à être remerciés...
Non seulement la baisse de la qualité est évidente mais encore des charges supplémentaires seront à effectuer  dès lors qu'il manquera  des agents hôteliers...?

Ce type de fonctionnement si il permet d'optimiser au maximum , à un revers de médaille, et  il conviendra de  s'assurer que  le personnel  privé qui pourrait travailler dans l'Hôpital ne soit pas à l'image des personnels d'entretien de certaines sociétés qui ne respectent aucunement le droit du travail et utilisent du personnel sans aucune qualification, et corvéable à merci bien évidemment, quant aux salaires donnés par l'employeur il y a là encore beaucoup de remarques à faire.


Ces personnels passent de l'entretien des wagons, à l'entretien des bureaux et aujourd'hui les portes des chambres des patients leur sont grandes ouvertes...ce n'est pas très correct pour l'image de marque de cet établissement de santé public, même si le directeur de l'hôpital essaye de trouver des arguments justifiant de telles mesures (ainsi si il y a un taux d'absentéisme élevé, ce n'est pas ainsi qu'il baissera car toutes orientations font que les équipes soignantes se fatiguent compte tenu des oientations qui ne prennent pas en considération réellement la charge de travail et la nécessité d'être près des patients selon ses besoins, et ceux-ci ne sauraient être programmés, l'humanité à l'hôpital en prend encore un sérieux coup.

Les personnels ont manifesté le 3 mai pour dénoncer bien des problèmes dont le transfert de 30 lits de long séjour vers Gaillac (motif invoqué: renforcer l'hôpital public... en fait on s'aperçoit que ce sont  les mêmes méthodes et prétextes qui sont utilisées, et en définitive des sociétés privées arrivent à s'installer progressivement, ce n'est pas renforcer l'hôpital public que de fermer 30 lits à Albi et faire faire le ménage par une société privée (1) à notre connaissance.
Que deviendront les agents hospitaliers ? C'est encore là un bel exemple du manque de considération des personnels hospitaliers dans leur ensemble.


Article en cours


1) Dont il serait intéressant de connaître le bilan, les objectifs etc
L'inspection du travail devrait s'assurer que les personnels ne sont pas des personnes sans aucune convention  etc etc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire