samedi 18 février 2012

Manifestation des personnels et usagers au Centre hospitalier de Sélestat

Des centaines de personnes ont manifesté  le 16 février,  en début d'après midi, devant le Centre hospitalier de Sélestat, suite  à la décision  de supprimer 25 postes d'aides-soignants et d'infirmières dans les services de médecine et de chirurgie.
La Région du Centre-Alsace est encore touchée par ces mesures qui ont été imposée par la politique d'austérité de l'ARS.
Les personnels, qui avaient d’ores et déjà accepté de perdre certaines primes ou des journées de RTT, s’opposent à toute nouvelle mesures allant à l'encontre de leurs intérêts.

Il est vrai que les  intérêts des financiers passent avant toutes choses aujourd'hui, et, c'est de pire en pire. On vous parle de déficits, de crise budgétaire etc.... et à chaque fois de nouvelles mesures sont prises, elles vont toutes dans le même sens et l'intérêt général en toile de fond est vite mis en second plan !

Quant aux  personnels ils doivent subir des contraintes qui ne permettent plus d'assurer dans de bonnes conditions le travail.
Supprimer des postes pour raisons budgétaires tandis que d'autres reçoivent toujours plus de dividendes il y a de quoi être écoeuré de cette société où les capitaux privés commencent à porter des atteintes graves au  service public hospitalier .

Le mal est là il faudra s'y attaquer avec force.

Si le déficit du Centre hospitalier de Sélestat a été ramené de 2,5 millions d'euros à 1,7 million il faut prendre en considération les emprunts engagés pour la construction du nouveau bâtiment.
Les personnels ne doivent pas faire les frais de mesures restrictives inadmissibles, il est temps de respecter les hospitaliers comme il se doit, tout comme il est temps que les groupes financiers aient un peu plus de scrupules.

La situation vécue par le centre hospitalier de Sélestat rejoint comme par hasard le vécu journalier de bien des hôpitaux publics...?...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire