mardi 7 février 2012

L'Hôpital Trousseau contre le transfert du service de maternité de Saint Antoine

LES BLOCS DE TROUSSEAU NE PEUVENT PAS ACCUEILLIR  L’ACTIVITE DE LA MATERNITE DE SAINT ANTOINE



Pour le respect de la qualité, de la prise en charge des patients et des conditions du travail du personnel.



Communiqué des représentants du personnel à la commission  de surveillance du GH HUEP (Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien), relatif au transfert de la maternité de Saint-Antoine à Armand TROUSSEAU

Le lundi 6 février 2012, les syndicats CGT, CFDT, FO de l’hôpital Armand TROUSSEAU, ont déposé un préavis de grève illimité concernant les conditions  d’accueil de ce transfert.

L’intersyndicale, en soutien des personnels IADE du service d’anesthésie et IBODE du bloc chirurgical du service de gynéco-obstétrique dépose un préavis de grève illimité qui prendra effet le samedi 11 février 2012, pour dénoncer l’attitude de la direction de l’AP-HP, qui prévoit d’accueillir 1.300 accouchements supplémentaires, dans des conditions de sous-effectif patent.

L’activité du bloc chirurgical et de l’anesthésie, dans ces conditions, ne peut se tenir qu’au mépris des règles de sécurité pour les enfants et les parturientes, des textes régissant la durée du travail, des conditions de travail et de la vie personnelle des salariés.

Le transfert de cette activité nécessite un recrutement important d’IADE et IBODE pour respecter la norme « maternité de type III ».

Dans ces conditions, nous dénonçons la prise de risques délibérée de la part de l’AP-HP

La Directrice Générale et le Conseil exécutif doivent assumer leurs choix.

Les membres de la commission de surveillance du GH HUEP.


(Communiqué de Presse du 6 février 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire