lundi 23 janvier 2012

Le Centre Hospitalier Sud Francilien ouvre ce jour après 8 mois de retard

Le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) commence à recevoir aujourd'hui les personnels soignants et les patients après bon nombre de péripéties.

Le déménagement des services des 27 sites devrait être terminé dans deux mois... le CHSF sera alors globalement opérationnel.

Cet établissement qui apparaît être le plus grand chantier de France, a été financé dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP) ce dernier fait l'objet de certaines contestations, en effet le propriétaire du CHSF est une société privée, qui a demandé un réajustement des loyers payés, alors que le CHSF s'est vu dans l'impossibilité d'ouvrir durant 8 mois suite à environ 8.000 défauts liés à la réalisation proprement dite  de la structure, à sa sécurité etc (1).


Les personnels ont été vu à la baisse avant même son ouverture afin de réduire les coûts...nous voyons bien là l'un des aspects négatifs de ces structures qui ont été financées par des groupes privés et qui ont aujourd'hui comme seul objectif : faire de l'argent, toujours plus d'argent et quelque soit le contexte au mépris même de certaines valeurs...




Rappel (pour information) de la motion du 9 septembre 2011 de la communauté médicale du CH Sud Francilien


"Nous regrettons le départ du Directeur Général Alain Verret alors qu’il avait réussi à exécuter le plan de retour à l’équilibre budgétaire qui lui avait été demandé, au prix de nombreux efforts de toute la communauté hospitalière. 
Nous constatons qu’une grande partie du déficit financier de l’établissement est directement liée au contrat qui lie l’hôpital à la société Eiffage à travers la signature du bail emphytéotique en 2006 qui a instauré un partenariat public/privé de financement de la construction, de la maintenance et de l’exploitation du nouvel hôpital.

Nous trouvons inacceptable de faire peser sur l’activité hospitalière des choix financiers que nous n’avons pas pu refuser.

Dans ce contexte, nous sommes inquiets des nouvelles contraintes financières imposées à notre établissement.

Nous considérons que l’EPRD 2011 imposé par l’ARS entraine inéluctablement la dégradation de l’activité médicale du CHSF.

En conséquence,

1) Nous récusons l’EPRD 2011 tel qu’il a été signé.

2) Nous demandons l’arrêt du versement du loyer à la société Heveil/Eiffage tant que l’établissement n’est pas livré avec les normes permettant son ouverture fonctionnelle.

 Dans le cas contraire, nous considérons que nous ne sommes plus en mesure d’assurer des soins de qualité pour notre territoire de santé.

La communauté médicale du CHSF se trouve donc en état de mobilisation et décide lacréation de l’association « SAUVONS NOTRE HÔPITAL » ouverte à tous les personnels du   CHSF ainsi qu’aux usagers. Cette association a pour objectif de défendre les intérêts des usagers et du personnel du Centre Hospitalier Sud Francilien, et de garantir le déménagement dans le nouvel hôpital en toute sécurité et dans les délais les plus brefs possible."



Pour "La Vie Hospitalière" les fameux partenariats publics privés (PPP) ressemblent de plus en plus à des manipulations grossières de financiers comme nous le voyons de plus en plus, et c'est  préoccupant pour l'avenir même de notre système de santé, et bien évidemment des services publics en général!
Tout comme pour l'évaluation d'un traitement le facteur risque devient beaucoup plus important que la pathologie elle même, il convient donc de mettre un terme à ces "méthodes "qui compte tenu de leurs conséquencess  néfastes sont loin d'être justifiées.

Il est temps de se pencher sur toutes ces opérations financières qui deviennent de plus en plus douteuses, et pourquoi pas poursuivre les responsables car il y a beaucoup à écrire sur ces orientations de "partenariat  public-privé"...

1) Nous rappelons lors des essais, la panne des groupes électrogènes de secours en avril 2011...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire