mardi 15 février 2011

Le service de chirurgie cardiaque d'Henri-Mondor est menacé

L'avenir de la chirurgie cardiaque à l'Hôpital Henri-Mondor de Créteil, pourrait être compromis si il se confirme que l'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-france dont le directeur est Monsieur  Claude Evin a décidé avec la direction de l'AP-HP la fermeture du bloc opératoire.

C'est  la logique de rentabilité engagée dans le cadre de la loi "HPST" qui s'affirme,  rappelant qu'il est prévu  la fermeture de 4 unités de chirurgie cardiaque sur les 14 dans  la région parisienne, les patients seraient dirigés sur l'Hôpital de la Pitié...

Le service de chirurgie cardiaque de  l'Hôpital Henri-Mondor est réputé et il est important pour  l'établissement.
Les personnels, les chirurgiens et l'ensemble de la population concernée dans le Val de Marne sont dans l'expectative, un rassemblement de protestation s'est tenu le jeudi 10 février avec des syndicalistes d'Henri-mondor (et des hôpitaux Emile-Roux de Limeil-Brévannes, et Chenneviers de Créteil), des membres du personnel, des habitants...tous concernés par les menaces qui pèsent de plus en plus et de façon régulière sur les hôpitaux publics.


L'intersyndicale des personnels de l'Hôpital Henri-Mondor a appelé à poursuivre la mobilisation. Une Assemblée générale s'est passée ce 15 février  et une manifestation a été prévue jusqu'à la préfecture  le 22 Février.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire