vendredi 11 février 2011

Le Centre hospitalier de Valenciennes proche d'un excédent d'un million d'euros.

Le Centre hospitalier de Valenciennes (Région Nord-Pas de Calais) a présenté à la clôture de son exercice 2010 un excédent  de 926.000 euros (tous budgets confondus).

Ce résultat démontre que cet hôpital  s'est bien redressé : une augmentation au niveau de l'excédent de 32.000 euros ( en 2009  l'excédent était de 894 000 euros) démontre une bonne santé budgétaire malgré les atteintes gouvernementales de plus en plus fortes contre le secteur hospitalier public...
Selon le communiqué :  le budget principal, est  passé  sur un an d'un déficit de 861.000 euros à un excédent de 93.000 euros. le budget global s'élève pour 2010 à 286,4 millions d'euros, présentant une hausse de 3% par rapport à l'État prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) et de 7% sur un an.

Le Centre hospitalier de Valenciennes précise avoir provisionné en 2010 :  2,5 millions d'euros de crédits liés à des opérations ciblées (Plan régional d'investissement en santé mentale – PRISM – et plan Hôpital 2012 pour le système d'information hospitalier), des obligations réglementaires (créances irrécouvrables, formation médicale continue) et des financements futurs (Plan directeur).

La Direction précise que c'est "la mise en œuvre d'activités nouvelles telles que la neurochirurgie et les soins palliatifs et la progression constante des autres activités depuis l'ouverture du nouveau bâtiment Jean Bernard et la rénovation complète des autres locaux".

Une progression de 11% sur les consultations, et une recette supérieure à 5% sur les Groupes homogènes de séjour (GHS) sont à remarquer aussi, quant aux dépenses : elles, se sont stabilisées, mis à part celles à caractère médical et énergétique.
Mais les hôpitaux se voient régulièrement amenés à faire face à de nouvelles  dépenses que le ministère même quelquefois  impose et qui sont souvent sans contre partie, pour simple exemple : la campagne téléphonique (1) sur l'étude de satisfaction des patients qui est à la charge des Centres hospitaliers.



Valenciennes : une ville qui avance. 
(Photo "La Vie Hospitalière")



1) Pourquoi une campagne téléphonique?... D'où viendront les appels?... A qui profite encore cette opération dont l'utilité réelle pour les patients  est discutable. Il serait certainement plus judicieux d'embaucher du personnel pour satisfaire réellement les besoins des patients que de se livrer à des opérations de plus en plus déplacées quand l'on voit comment les hôpitaux doivent faire face aux besoins de santé des populations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire