lundi 22 novembre 2010

L'AMUF souhaite la reprise d'un dialogue constructif avec le nouveau ministre de la Santé

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF), présidée par Patrick Pelloux, souhaite retrouver "un dialogue constructif" avec Xavier Bertrand au ministère de la Santé, après "l'absence de dialogue" avec Roselyne Bachelot-Narquin.


L'AMUF, en pointe pour la prise en compte des problèmes touchant les services d'urgence, notamment lors de la canicule de 2003 "entend faire avancer les dossiers cruciaux que sont les urgences, les SAMU, SMUR et la gestion des situations de catastrophes".

Ainsi dans le communiqué diffusé ce lundi 22 novembre, l'AMUF estime que "le dialogue constructif qui avait existé lors de la précédente mandature de Xavier Bertrand et les avancées qui en avaient découlé doivent à nouveau être de mise".
L'AMUF précise "qu'elle a des propositions constructives à soumettre, qu'elle n'a jamais pu faire entendre car blacklistée des interlocuteurs du ministère de la Santé."
Elle dit espérer "que des relations normales pourront être nouées avec Xavier Bertrand et Nora Berra secrétaire d'Etat à la Santé , dans l'intérêt de la sécurité sanitaire de nos concitoyens".

"L'absence de dialogue qui a caractérisé le mandat de la précédente ministre ne peut être que délétère à l'organisation des soins sur notre territoire" a notamment déclaré le susdit communiqué.

Note de "La Vie Hospitalière" : Nous souhaitons vivement qu'un dialogue réel se réalise avec Xavier Bertrand, particulièrement en ce qui concerne les urgences dont certains services pourraient être fermés la nuit, ceci apparaît être un acte comptable strict bien loin des nécessités de maintenir opérationnels tous les services dans l'intérêt général de tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire