jeudi 20 mai 2010

Nouvelle grève générale , 15 jours après, en Grèce!

Les syndicats grecs font aujourd'hui jeudi 20 mai 2010 une nouvelle journée de grève générale contre les mesures d'austérité adoptée par le gouvernement, les manifestations sont sous haute surveillance policière, rappelant que lors de la précédente grève le 5 mai dernier, 3 employés d'une banque (dont une femme enceinte) avaient trouvé la mort dans l'incendie de leur bureau provoqué par un cocktail Molotov (1).

Les syndicats ont appelé à cette nouvelle action contre la réduction des pensions de retraites et les baisses de salaire ainsi que la hausse des impôts.




Estimant, à juste titre, que ce sont les Grecs les moins favorisés qui vont souffrir le plus de ces mesures d'austérité qui visent à réduire le déficit public du pays et rassurer les autres pays membres de l'Union Européenne, ainsi que le Fonds monétaire international (FMI) qui ont accordé à Athènes un prêt de 110 milliards d'euros, non sans intérêts, bien évidemment...

Une situation à suivre de près car la déstabilisation de la Grèce n'est pas arrivée soudainement...maintenant nous sommes devant "le fait accompli" qui implique une direction politique amènant bien des réflexions d'autant que des pays comme le Portugal, l'Espagne...sont eux aussi sur une corde raide...les services publics sont les premiers touchés et ceci nous interpellent car c'est le moyen idéal pour puiser encore dans les poches des contribuables.

Certains spéculateurs se frottent les mains...l'intérêt général dans tout ceci est bien loin...

Mais ce qui se passe en Grèce n'est pas anodin, ceci peut servir la cause de tous ceux qui ont des intérêts dans la casse des services publics.

(à suivre...)





1) Notons en passant qu'à la suite de ce fait (que nous ne pouvons que regretter) qui visait symboliquement les banques, les employés ont déposé plainte contre leur société estimant qu'il y avait aucun respect des règles de sécurité élémentaires (manque d'extincteurs, locaux sans sortie de secours, pas de formation de lutte contre l'incendie...).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire