samedi 20 février 2010

H comme Humanisation...

Les réformes hospitalière suscitent beaucoup d'interrogations chez les professionnels de santé tant l'économie, la rentabilité viennent bousculer les principes et protocoles du monde hospitalier.

Une exposition "L'humanisation de l'hôpital" au musée de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) retrace le mouvement d'humanisation des hôpitaux depuis le début des années 30.
La visite se réalise sur cinq salles abordant divers thèmes (l'humanisation et les médias, l'hôpital "maison"...) et offre de nombreux témoignages vidéos. "Même si on envisageait avant une action culturelle sur l'humanisation, ce thème a été "cristallisé" en 2008, lors du jubilé des CHU. Personne n'avait abordé la première circulaire relative à l'humanisation des hôpitaux de décembre 1958. Nous avons donc creusé cette question pour en faire une exposition", révèle la responsable de l'action culturelle et de la communication à l'AP-HP, ajoutant : "Au vu des remarques dans le livre d'or, les visiteurs ont l'air très intéressé par cette question, surtout les étudiants en science médicale et sociale et leurs formateurs".
Le but de cette exposition est avant tout d'attirer l'attention sur cette problématique et de fournir des points de repère, avec l'espoir  que l'humanisation des hôpitaux soit plus que jamais et jour après jour l'objet d'orientations mises en avant.



Quelques dates relatives à l'humanisation des hôpitaux:

-Loi du 5 avril 1928 sur les assurances sociales qui ouvre l'institution aux classes moyennes.

-Décret du 17 avril 1945 : transformation de l'hôpital en service public accessible à tous.

-5 décembre 1958 : première circulaire "relative à l'humanisation des hôpitaux".

-1970 : le rapport Ducamin qui énonce pour la première fois la notion de droit des malades.

-Circulaire du 20 septembre 1974 qui impose la diffusion de la Charte du malade hospitalisé dans les hôpitaux publics.

-Loi du 4 mars 2002 qui institue la Commission des relations avec les usagers de la qualité et de la prise en charge (CRUQPC) dont la principale mission est de veiller au respect des droits des usagers et de faciliter leurs démarches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire